Les Dieux de l'Histoire (La vision sacrée)

Les Dieux de l'Histoire (La vision sacrée)

Comprendre la mort, c’est l’accepter. Les mythes et les religions imagent et raisonnent la mort.  Des systèmes qui répondront à des questions préoccupantes comme « qu’y a-t-il après la mort? ». Un savoir venu du « ciel » impose son « ordre » sur « terre ». Le temps est compris  en cycles, l’espace peuplé de repères divins. Un monde tranché en deux parts irréductibles, où la vie passe d’un à l’autre.
Si la pensée magique possède sa rationalité « poétique », les « forces » divines vont devenir des « principes » à réfléchir chez les Grecs. À force de migrations, ils ont perdu leur passé, à quelques histoires près. En améliorant l’écriture par la notation des voyelles, un espace est créé pour la raison, espace qui peut être un tableau de sable comme en usait Archimède.
Dans une mise en scène historique, par sa plume, Platon fait raconté au témoin Phédon les dernières heures d’un Socrate qui refuse de fuir la mort, la conséquence d’un procès qui débuta comme une farce et tourna à la tragédie. Dans ce mouvement de la pensée animiste vers la rationalité, les notions de vie, d’âme et de Dieu s’éclairent par des raisonnements qui culminent dans le panthéisme d’Aristote et la révolution sociale du Christianisme.
Bref, la forme générale et quelques dispositions historiques de la vision sacrée du monde et de la vie.

Caractéristiques

  • ISBN-13: 978-2-923445-20-5
  • Pages: 180 pages

Partager avec vos amis